Contenu de la formation

La formation consiste en sept parties de journée. Le programme traite différents thèmes et fournit divers outils aux mères.

  1. Rencontre d’introduction
    La formation « Oumnia Works » commence par une présentation théâtrale par une actrice. Cette partie vise à initier un processus de prise de conscience. Il fait comprendre aux mères que des dangers potentiels risquent de se poser, mais aussi qu’elles ne doivent pas y faire face seules et peuvent bénéficier d’une aide.
  1. Jeu éducatif
    Par le biais d’un jeu éducatif, basé sur des tâches à exécuter, différentes questions pédagogiques sont abordées. Les mères s’entretiennent concernant des questions (plus ou moins lourdes) se rapportant à l’éducation.
  1. Contact avec votre adolescent
    Cette rencontre traite du désir d’indépendance, de la recherche des jeunes de leur propre identité, d’idéaux qui se heurtent à la réalité et de la façon dont une mère peut gérer la situation.
  1. Éducation aux médias sociaux
    Il est important que les mères sachent ce qui se passe sur l’internet et les médias sociaux, comment ces nouveaux médias fonctionnent et comment elles peuvent en parler avec leurs enfants.
  1. Où puis-je trouver de l’aide ?
    Si, au sein de leur famille, elles sont confrontées à des problèmes (de radicalisation ou d’autres problèmes sérieux), il est important que les mères sachent qu’elles ne sont pas seules pour y faire face. Les sources d’aide possibles, formelles et informelles, dans leur entourage proche sont abordées avec elles.
  1. Identité & Citoyenneté
    De nombreux jeunes (musulmans) sont en prise avec la question de savoir comment, dans une société occidentale, il est possible d’être un bon citoyen tout en conservant ses origines religieuses et culturelles. À cet effet, la formation s’intéresse à l’origine et à l’évolution de processus de radicalisation.
  1. Rencontre d’évaluation
    Lors de cette rencontre, les participantes et la formatrice font le bilan du programme : quel apprentissage les mères en ont-elles retiré et où peuvent-elles s’adresser pour d’autres questions ?